Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog du Père Claude, prêtre gallican

Blog du Père Claude, prêtre gallican

Une Eglise de tradition au service des chrétiens d'aujourd'hui.

Calendrier liturgique

Calendrier liturgique

Vendredi 8 janvier 2016

Lectures Ga 3, 26 à 29 Mt 12, 15 à 21

Ste Gudule (+712)

Originaire du Brabant, elle est la fille du comte Witteric et de Ste Amalberge, et la petite-nièce du maire du palais Pépin. Dès son plus jeune âge, elle est confiée aux soins de Ste Gertrude, l’abbesse de Nivelles, qui l’initie à la vie religieuse. Lorsque décède cette dernière, Gudule rentre dans le foyer familial, mais voulut rester célibataire pour vouer sa vie aux misérables. Tout le temps qui n’est pas consacré à la prière est occupé à secourir les pauvres. Jamais l'église de Ham en Belgique ne connut autant de besaces de pauvres et de béquilles d'infirmes qu'à sa messe d'enterrement. Ses reliques furent portées à Bruxelles et la ville la prit dès lors comme patronne.
On raconte que chaque matin, elle allait à l'église du Saint-Sauveur, qui était à deux lieux de sa maison à Moorsel. Elle portait une lanterne que le diable éteignait afin qu'elle s'égare. Un ange lui était envoyé pour la lui rallumer.


Etudiez
comme si vous deviez vivre toujours;
Vivez
comme si vous deviez mourir demain
Saint Isidore de
Séville


Mémoire des saints

St Lucien de Beauvais (IIIe siècle)

Vers 250 le pape saint Clément le consacre évêque et l’envoie dans les Gaules avec saint Denis et saint Rieul entre autres, afin d’évangéliser ces contrées. Ils arrivent à Arles où s’arrête Rieul. Denis et Lucien continuent alors vers Lutèce. Denis s’y installe. Lucien poursuit seul vers Beauvais, alors Cesaromagus. Il habite une maison située près de l’emplacement occupé plus tard par la collégiale de Saint-Nicolas. Plein d’espoir dans son apostolat, il oppose bientôt les vertus du christianisme, la charité, la loi du pardon, la douceur à la religion païenne, l’égoïsme, les emportements de haine, l’idolâtrie. Selon Rolandus (acta Sancti Luciani) il se retirait sur une montagne voisine de la ville entre le Nord et le couchant, vivant en ce lieu dans les jeûnes, les vigiles, ne se nourrissant le plus souvent que d’herbe et d’eau. Rapidement Lucien obtient un grand nombre de conversion, tant et si bien qu’il s’adjoint deux jeunes hommes, Maxien et Julien pour l’aider dans son œuvre. Il parcourt la campagne alentour, les bourgades, le moindre des hameaux où ses exemples, ses prédications, ses miracles font reculer l’idolâtrie. Vers 290, L’empereur Dioclétien imposent une persécution dans tout l’Empire. le préfet, ayant appris les conquêtes de l’Evangile dans le Beauvaisis, donne l’ordre à Latinus, Jarius et Antor de tuer Lucien. Averti, celui-ci quitte la ville avec Maxien et Julien et se dirige vers une colline, nommée Montmille. Rattrapés par les Romains ses deux compagnons sont décapités ; lui est battu de verges, puis devant son refus persistant de renier sa foi, un soldat lui tranche la tête.

Ga 3, 26 à 29

26 Vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ;
27 en effet, vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous vous êtes revêtus de Christ. 28 Il n'y a plus ni Juif ni non-Juif, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme, car vous êtes tous un en Jésus-Christ.
29 Si vous appartenez à Christ, vous êtes donc la descendance d'Abraham [et] vous êtes héritiers conformément à la promesse.

Mt 12, 15 à 21

15 Jésus le sut et s'éloigna de là. Une grande foule le suivit. Il guérit tous les malades
16 et leur recommanda sévèrement de ne pas le faire connaître,
17 afin que s'accomplisse ce que le prophète Esaïe avait annoncé:
18 Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé qui a toute mon approbation. Je mettrai mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations.
19 Il ne contestera pas, il ne criera pas, et personne n'entendra sa voix dans les rues.
20 Il ne cassera pas le roseau abîmé et n'éteindra pas la mèche qui fume encore, jusqu'à ce qu'il ait fait triompher la justice.
21 Les nations espéreront en son nom. 22 Alors on lui amena un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait.

Il a été giflé, couvert de crachats, crucifié... : frémissez, hommes, et tremblez, et supportez vous aussi avec joie les injures que Dieu a subies pour notre salut.
Dieu reçoit une gifle du dernier des serviteurs (Jn 18,22) pour te donner un exemple de victoire ; et toi tu n'acceptes pas le même traitement de la part d'un de tes semblables ?
Si tu as honte de devenir imitateur de Dieu, comment régneras-tu avec lui ?
Si, en l'attendant, tu n'es pas patient dans les vexations, comment seras-tu glorifié avec lui dans le Royaume des cieux ?
Syméon le Nouveau Théologien (v. 949-1022), moine grec, saint des Églises orthodoxes
Catéchèse 27 ; SC 113 (trad SC p. 116-
123 rev.)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article